UE et migrations : quel positionnement pour la gauche européenne ?

 

 

Plusieurs expériences ont profondément ébranlé la conscience européenne durant les années 2010 : mouvements migratoires, guerres et révolutions, vagues terroristes.

L’accès à la « forteresse Europe » se fait plus difficile. Les changements climatiques forcent le déplacement de populations de plus en plus importantes hors de leur région d’origine au sud et à l’est du continent. La pression médiatique s’accentue sur ce qui est couramment appelé une « crise migratoire ».

Pour mieux comprendre cette crise, nous posons des questions simples : qui a le droit de migrer, ou de se déplacer ? Comment les règles de la mobilité internationales conditionnent-elle ce droit ? Quel est le rôle de l’Europe dans le régime actuel des migrations ? Afin de se positionner dans ce débat, la gauche doit s’appuyer sur une approche informée par l’histoire et la réalité des mouvements migratoires. Elle doit aussi se fonder sur ses convictions historiques de défense des droits humains et de justice sociale universelle.

Dans ce dossier, nous explorons les éléments nécessaires à la construction d’un tel positionnement pour la gauche européenne, et proposons en conclusion des tentatives de réponses, appuyées sur la notion de mobilité comme bien public mondial.

 

Photo by Miko Guziuk on Unsplash 

 

 

 

 

 

Partager

Pin It

Comments are closed.