« Nous, Présidentes » : Des engagements forts en faveur d’une transition écologique juste et solidaire, entre secteurs et pays de l’UE 

Dans ce deuxième épisode du nouveau projet « Nous, Présidentes », EuroCité met en avant la question d’une transition écologique européenne juste et solidaire. Pour ce nouvel épisode de notre projet, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Madame Lucile Schmid, vice-présidente en charge des relations universitaires et de la rubrique « Décryptage » au sein du think tank La Fabrique Écologique.

 

La retranscription écrite complète de notre entretien :

Le projet « Nous, Présidentes »

La France a pris la présidence du Conseil de l’UE en janvier 2022 pour six mois, ouvrant ainsi le « trio de présidences » qu’elle forme avec la République tchèque ainsi que la Suède. Ainsi, à partir des trois thématiques principales identifiées par le secrétaire d’État aux affaires européennes (soient une relance solidaire, une autonomie stratégique et une communauté de destin), EuroCité a proposé plusieurs axes de travail.

Nous voulons poursuivre le débat autour de ces thématiques en invitant des expertes à se positionner et à faire des propositions dans des contributions écrites, mises à disposition de notre public. La présidence française de l’UE est l’occasion de mobiliser les citoyen-ne-s sur la place de la France au sein de l’Union et surtout sur les perspectives pour l’UE, en particulier sur les sujets suivants : 

—> L’approfondissement de la capacité budgétaire européenne, prérequis indispensable pour mener des projets structurants à l’échelle européenne 

—> L’harmonisation sociale entre les États-membres de l’UE, afin que l’intégration croissante du marché européen ne se fasse pas au détriment d’une partie de la population active

—> Des engagements forts en faveur d’une transition écologique juste et solidaire, entre secteurs et pays de l’UE

—> Le développement d’une économie numérique régulée, respectueuse des intérêts des utilisateur-ice-s individuel-le-s et protectrice de leurs données

—> Le renforcement des prérogatives européennes en matière de diplomatie, avec la définition d’objectifs communs défendus sur la scène internationale

—> La mise en place d’une stratégie de communication pour l’UE qui implique tant les États-membres que les acteurs privés du secteur et les individus.

Ce projet sera également l’occasion de mettre au centre du débat les engagements pour les droits des femmes ainsi que la question de la représentations des femmes dans les instances civiles et politiques.

Les autres articles : 

Retrouvez ici le premier article du projet « Nous, Présidentes » sur la question des prérogatives européennes en matière de diplomatie : « Nous, Présidentes » : Le renforcement des prérogatives européennes en matière de diplomatie

 

« Nous, Présidentes » est un projet réalisé par le think-tank EuroCité avec l’aide du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

France Diplomatie – Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

Auteur(s) de cet article :

Partager

Pin It

Comments are closed.