Van der Bellen a gagné les nouvelles élections présidentielles : pourquoi son opposant populiste a-t-il même perdu des voix depuis mai ?

Mario Gavenda revient dans cet article sur la victoire d’Alexander Van der Bellen à la dernière élection présidentielle autrichienne. Si les observateurs internationaux retenaient leur souffle devant l’Autriche qui était sur le point d’être emportée par la marée populiste qui avait apporté le Brexit et une présidence de Trump, il reste que le candidat d’extrême-droite Norbert Hofer perdait des voix depuis mai.

Plusieurs facteurs expliquent cette évolution ; certains tiennent à la personnalité du candidat écologiste et à son potentiel de rassemblement des diverses forces politiques, d’autres ont trait aux relations internationales, notamment le rejet d’une sortie de l’Union européenne.

Toutefois cette victoire est loin de signifier le coup d’arrêt de la progression de l’extrême-droite. Les forces progressistes de toute l’Europe doivent tirer leurs enseignements des divers scrutins afin de se réformer et traduire un potentiel en succès durable.

PDF français

Illustration : Twitter/Van der Bellen

Auteur(s) de cet article :

Partager

Pin It

Comments are closed.