Un premier pas vers la protection des lanceurs d’alerte en Europe

13105937314_acfa1c36ca_q-1

 

Les deux députées européennes (S&D) Christine Revault d’Allonnes Bonnefoy et Pervenche Berès, également membres du Comité de soutien d’EuroCité, expriment dans cette tribune (en date de juillet dernier) leur soutien à la directive relative au secret des affaires, très discutée depuis son adoption par le Parlement européen en avril 2016.

Les auteures défendent l’apport d’un texte qui permet d’assurer, de façon historique, une protection minimale aux lanceurs d’alerte et journalistes européens, jusqu’alors quasi-inexistante dans plus de vingt États membres.

« Nous préférons voter des textes imparfaits mais qui comportent des avancées et des protections. »

Si la protection d’individus divulgant un secret d’affaires à des fins d’information publique légitimes mérite d’être approfondie à l’avenir, les deux députées progressistes rappellent néanmoins qu’il s’agit bien là d’un compromis, un premier pas européen considérable, salué à cet égard par diverses organisations de protection des libertés de la presse et des médias.

Télécharger l’article :

PDF français

 

À lire aussi :

[Image : Greensefa/Flickr, Licence Creative Commons]

Auteur(s) de cet article :

Partager

Pin It

Comments are closed.